Test Oppo Find X5 Pro : notre avis complet – Smartphones – Frandroid

Entre Samsung et Apple, Oppo a réussi à se créer une place sur le segment des smartphones ultra premium. Cette année, c’est avec l’Oppo Find X5 Pro que le constructeur souhaite venir affronter les cadors du marché. Mission réussie ? Réponse dans notre test complet.

Oppo Find X5 Pro

Oppo Find X5 Pro // Source : Anthony Wonner – Frandroid

Encore inconnu en France il y a quelques années, Oppo s’est imposé en peu de temps sur tous les segments. On le retrouve aussi bien sur le marché des smartphones d’entrée et de milieu de gamme aux côtés de Xiaomi ou sur l’ultra premium. Et cette année, le constructeur chinois frappe fort avec l’Oppo Find X5 Pro qui a pour mission de détrôner les Galaxy S. Mais peut-il seulement y arriver ? Voici notre avis sur le sujet.

Précisons à toutes fins utiles que le Find X5 Pro est très logiquement le successeur direct du Find X3 Pro. N’allez pas croire qu’Oppo ne connait pas les bases de l’addition, le 4 est un chiffre qui porte malheur en Asie et souvent évité par les marques.

Oppo Find X5 ProFiche technique

Modèle Oppo Find X5 Pro
Version de l’OS Android 12
Interface constructeur ColorOS
Taille d’écran 6.7 pouces
Définition 3216 x 1440 pixels
Densité de pixels 525 ppp
Technologie AMOLED
SoC Snapdragon 8 Gen1
Puce Graphique (GPU) Adreno 730
Mémoire vive (RAM) 12 Go
Mémoire interne (flash) 256 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 50 Mpx
Capteur 2 : 50 Mpx
Capteur 3 : 13 Mpx
Appareil photo (frontal) 32 Mpx
Enregistrement vidéo 4K
Wi-Fi Wi-Fi 6 (ax)
Bluetooth 5.2
5G Oui
NFC Oui
Capteur d’empreintes Sous l’écran
Ports (entrées/sorties) USB Type-C
Batterie 5000 mAh
DAS 0.989
Dimensions 73,9 x 163,7 x 8,5 mm
Poids 218 grammes
Couleurs Noir, Blanc
Fiche produit

Ce test a été réalisé avec un Find X5 Pro prêté pour une durée d’un an à la rédaction de Frandroid.

Oppo Find X5 ProDesign

« Si le design peut laisser perplexes certaines personnes, il a le mérite d’être à la fois audacieux et très bien maîtrisé », concluait Omar dans son test du Find X3 Pro. Il faut dire que ce dernier apportait un design original avec un bloc photo s’intégrant progressivement à la coque arrière. Cette année, avec le Find X5 Pro, on retrouve ce principe dans une formule plus raffinée avec un bloc qui abandonne son côté très géométrique pour une forme plus artistique et organique. Clairement, c’est particulier et cela ne plaira pas à tout le monde, mais il faut lui admettre un côté futuriste qui n’est pas sans déplaire à la rédaction de Frandroid, surtout dans son coloris blanc brillant qui lui donne un faux air de Stormtrooper. Le noir en revanche est un appât à traces de doigts.

Ce bloc reste néanmoins protubérant (plus encore que sur le modèle précédent) et rend donc de facto le téléphone instable lorsqu’il est utilisé à plat sur un bureau sans coque. Cela reste, certes, un défaut commun à la majorité des smartphones actuels et un cas d’usage marginal, mais le point est à souligner tout de même.

Oppo Find X5 Pro

Oppo Find X5 Pro // Source : Anthony Wonner – Frandroid

Pour ce modèle, Oppo a opté pour un dos en céramique, un matériau premium plus résistant que le verre… mais généralement plus lourd. Et cela se ressent sur ce Find X5 Pro qui pèse tout de même 218 grammes pour des dimensions de 163,7 x 73,9 x 8,5 mm. À titre de comparaison, le OnePlus 9 Pro, reprenant un châssis peu ou prou similaire pèse 21 grammes de moins. Il reste néanmoins bien équilibré.

Dans l’ensemble, la prise en main est donc réussie. Les bordures sont arrondies, tout comme les coins, et les surfaces sont douces sous le doigt. Le bouton ON/OFF est quant à lui bien accessible, de même que celui permettant de baisser le volume. On peut cependant reprocher à celui permettant d’augmenter le son d’être positionné un peu haut pour un usage à une main, mais il reste tout de même très accessible par rapport à d’autres. Quant à l’usage à l’horizontale, ce sera en posant le téléphone sur votre auriculaire pile au niveau des boutons de volume. Clairement, on aurait apprécié les avoir un peu plus bas.

À l’avant, on retrouver des bordures plutôt fines et uniformes. Comptez 3 mm pour les bordures horizontales et un peu moins de 2 mm pour les bordures verticales grâce à l’écran légèrement incurvé, mais pas à outrance, évitant ainsi les problèmes à l’usage. L’écran est quant à lui percé d’un discret poinçon (4 mm) dans le coin supérieur gauche et renferme le capteur d’empreinte. Le tout est protégé par un revêtement Gorilla Glass Victus pour éviter autant que possible les rayures.

Oppo Find X5 Pro

Oppo Find X5 Pro // Source : Anthony Wonner – Frandroid

Pour finir, indiquons que le Find X5 Pro est certifié IP68, garantissant qu’il puisse être immergé à plus d’un mètre de profondeur. Sur sa tranche inférieure, on retrouve le port de charge USB-C, ainsi qu’un tiroir à double carte SIM. N’espérez pas y voir de prise jack ou d’emplacement pour les microSD en revanche, vous n’en trouverez pas (mais c’est plutôt l’inverse qui est surprenant en 2022).

Oppo Find X5 ProÉcran

L’élément central de ce beau design est bien sûr l’écran : une belle dalle AMOLED de 6,7 pouces en définition WQHD+ (3216 x 1440 pixels). Par défaut, la définition est cependant réduite à du FHD+ (2412 x 1080 pixels) pour gagner en performances et en autonomie. Profitant des dernières avancées des dalles LTPO 2.0 (comme le Galaxy S22 Ultra), le Find X5 Pro affiche un taux de rafraichissement oscillant entre 1 et 120 Hz en fonction des besoins. Sur le papier, on est donc là sur le meilleur écran possible.

Dans les faits, on est effectivement en présence d’un excellent écran. Si notre sonde n’a pas mesuré plus de 756 cd/m² — ce qui est déjà excellent pour de l’OLED –, Oppo promet de monter jusqu’à 1300. Et à l’usage, cela se ressent, puisque même en plein soleil ou illuminé par nos plus puissants spots de tournage, l’écran reste totalement lisible, les zones sombres restant bien distinguables. C’est néanmoins un écran brillant. Par conséquent, les traces de doigts sont rapidement visibles et pourront un poil gêner en plein soleil si votre contenu est très sombre. Un coup de chiffon doux (ou avouons-le… de T-shirt) règlera le problème. À l’inverse, avec 1,89 cd/m² au minimum, le Find X5 Pro ne vous brûlera pas les rétines si vous l’allumez en pleine nuit.

Oppo Find X5 Pro

Oppo Find X5 Pro // Source : Anthony Wonner – Frandroid

Mais c’est sur les couleurs qu’Oppo a réalisé un travail particulièrement impressionnant. Non seulement l’écran est capable de couvrir 101 % du spectre DCI-P3 (151 % du spectre sRGB et 68 % du spectre BT2020), mais en plus son delta E sur ce même gamut est de 2,25 seulement. Cela signifie que l’écran du Find X5 Pro est capable de retranscrire un large panel de variations colorimétriques avec une fidélité telle que l’il humain n’est plus capable de percevoir la différence. Ajoutez à cela la compatibilité HDR10+ et vous obtenez un rendu vraiment sublime pour consommer du contenu multimédia.

Du côté du point blanc, on peut noter une teinte un peu bleutée, même en mode DCI-P3, avec 6747 K, contre 6500 attendus. Rien de bien gênant cependant, d’autant que les angles de vision sont très bons.

Oppo Find X5 ProLogiciel

Pour la partie logicielle, l’Oppo Find X5 Pro mise sur Android 12 avec l’interface maison ColorOS (ici dans sa version 12.1 au moment du test). La mise à jour de sécurité est également récente puisqu’il s’agit de celle de janvier. Ce test étant rédigé en février, nous pouvons juger ce retard acceptable, d’autant que le Find X3 Pro tourne également sur ce même patch, prouvant le sérieux de la marque pour déployer ces correctifs avec réactivité sur la durée. Mieux encore, le Find X2 Pro tourne pour sa part déjà sous le patch de février (mais encore sur Android 11).

Oppo Find X5 Pro

Oppo Find X5 Pro // Source : Anthony Wonner – Frandroid

Pour ce qui est de ColorOS, on sent une envie de proposer une expérience bariolée et chargée (ce qui a tendance à être plus apprécié en Chine), mais avec tout de même de la retenue pour plaire aux Occidentaux. Dans les paramètres par exemple, sans aller jusqu’à dire qu’ils sont décorés par Benetton, on note une multitude de couleurs différentes sans réelle unité. Tout du moins dans la configuration initiale, puisqu’il est possible de personnaliser cela soi-même dans les paramètres, y compris pour adapter les teintes en accord avec celles du fond d’écran.

La personnalisation est d’ailleurs le maître mot de ColorOS. Forme des icônes, disposition de l’écran d’accueil, transitions, vitesse des animations, always-on display, affichage des notifications ou de l’indicateur de batterie… le nombre de paramètres est gargantuesque et permet de tout faire ou presque. Clairement, il y en a pour tous les goûts. Étrangement en revanche, pour la forme des icônes, si plusieurs possibilités sont données, avec notamment des carrés aux coins plus ou moins arrondis, le rond parfait n’est pas disponible. Mais c’est bien là la seule critique que l’on peut émettre sur la personnalisation de cette interface.

Du côté des fonctionnalités, tout est là également. Fenêtres flexibles pour ouvrir des applications en pop-up, mode à une main bien pensé (merci Android 12), mode simple (interface plus grosse, sons plus forts), espace enfant, barre latérale intelligente pour toujours avoir sous le doigt ses applications préférées, connexion simplifiée à un PC pour transférer des fichiers, capture d’écran défilante, capture d’écran vidéo… Tout est là. Vite distrait par les notifications de mon téléphone, j’apprécie tout particulièrement le mode « Notifications silencieuses » qui m’évite de détourner l’œil de mon travail à tout bout de champ tout en étant assuré de ne pas rater un appel (également filtrés par le mode « Ne pas déranger« ). Le fait de garder des paramètres rapides différenciés pour le WiFi et les données mobiles est également appréciable pour ceux qui ont découvert Android 12 sur les Pixel.

Pour ne rien enlever à l’expérience, ColorOS est très stable et particulièrement fluide. On ne ressent jamais ni latence ni accro dans la navigation, ce qui rend le tout très agréable au quotidien. De plus, les animations sont bien détaillées et profitent bien de l’écran 120 Hz.

Mais il fallait un bémol, et il est à trouver du côté des applications préinstallées. J’aurais aimé ne pas avoir à désinstaller les apps d’AliExpress, d’Amazon, de Booking, de LinkedIn ou encore de PUBG Mobile. Le sans-faute n’était pas loin.

Oppo Find X5 ProPerformances

Comme beaucoup de constructeurs, Oppo fait confiance à Qualcomm pour la partie performances de son flagship. Le Find X5 Pro est donc équipé d’une puce Snapdragon 8 Gen 1, la plus puissante actuellement disponible pour Android. Elle est gravée en 4 nm pour une meilleure efficience et promet jusqu’à 30 % de performances graphiques en plus par rapport à la génération précédente. Une chambre à vapeur recouvrant le SoC et la batterie, ainsi qu’une couche de graphène viennent refroidir le tout pour permettre à la puce de tenir son plein potentiel le plus longtemps possible.

Côté mémoire, l’Oppo Find X5 Pro est équipé de 12 Go de RAM et 256 Go de stockage. Sur le papier, on est donc sur ce qui se fait de mieux actuellement, et cela se ressent dans les benchmarks.

Modèle Oppo Find X5 Pro Oppo Find X3 Pro Samsung Galaxy S22 Ultra
AnTuTu 9 855644 N/C 934653
AnTuTu 8 N/C 717221 N/C
AnTuTu CPU 171555 193952 226613
AnTuTu GPU 436545 314386 404136
AnTuTu MEM 120533 116689 154007
AnTuTu UX 127011 92167 142592
PC Mark 2.0 N/C 9104 N/C
PC Mark 3.0 11416 N/C 13216
3DMark Wild Life 9771 5729 7676
3DMark Wild Life framerate moyen 58.50 FPS 34 FPS 46 FPS
GFXBench Aztec Vulkan/Metal high (onscreen / offscreen) 59 / 47 FPS 28 / 32 FPS 29 / 32 FPS
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen) 60 / 95 FPS 36 / 71 FPS 32 / 60 FPS
GFXBench Manhattan 3.0 (onscreen / offscreen) N/C 60 / 168 FPS 85 / 136 FPS
Lecture / écriture séquentielle 1558 / 1216 Mo/s 1673 / 725 Mo/s 1920 / 1307 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire 74053 / 69400 IOPS 62838 / 62869 IOPS 66203 / 68887 IOPS

Voir plus de benchmarks