Test Vivo Y76 : notre avis complet – Smartphones – Frandroid

Successeur du Y72, le Vivo Y76 5G trône désormais à la tête de l’entrée de gamme chez Vivo et amène quelques petites améliorations tout en commençant à tremper un orteil dans le milieu de gamme.

Le Vivo Y76 5G // Source : Anthony Wonner – Frandroid

La marque Vivo est peut-être encore un peu méconnue, mais elle continue graduellement son installation dans l’Hexagone. La marque dispose tout de même de quelques atouts à faire valoir sur le marché français. Fraîchement arrivée, l’actuel leader du marché chinois étend petit à petit son catalogue en France et continue d’offrir de nouvelles propositions qui se veulent abordables.

Vivo dispose actuellement de 3 gammes de smartphones chez nous : la gamme X qui se compose de ses « flagships », la gamme V qui relie l’entrée de gamme et le haut gamme, et enfin la gamme Y qui constitue l’offre d’appel de Vivo. Le Vivo Y76 en est la dernière offre en date et regroupe tout ce que la marque peut offrir en dessous de 400 euros. Alors, est-ce que ce smartphone vaut le coup d’œil ?

Vivo Y76Fiche technique

Modèle Vivo Y76
Version de l’OS Android 11
Interface constructeur Funtouch OS
Taille d’écran 6.58 pouces
Définition 2408 x 1080 pixels
Densité de pixels 401 ppp
Technologie LCD
SoC Dimensity 700
Puce Graphique (GPU) Mali-G57 MC2
Mémoire vive (RAM) 8 Go
Mémoire interne (flash) 128 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 50 Mpx
Capteur 2 : 2 Mpx
Capteur 3 : 2 Mpx
Appareil photo (frontal) 16 Mpx
Enregistrement vidéo 1080p
Wi-Fi Wi-Fi 5 (ac)
Bluetooth 5.1
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28)
5G Oui
NFC Non
Capteur d’empreintes Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C
Batterie 4100 mAh
Dimensions 75,00 x 163,84 x 7,79 mm
Poids 175 grammes
Couleurs Noir, Bleu
Prix 329 €
Fiche produit

Ce test a été réalisé avec un exemplaire fourni par Vivo.

Vivo Y76Design

Le Vivo Y76 est un smartphone vraiment très conventionnel dans la forme. Avec ces 163,8 mm de hauteur, 75 mm de largeur et 7.8 mm d’épaisseur, il tient toutefois assez bien en main pour un smartphone de cette taille. On ne peut pas vraiment parler de format compact ici. L’accès aux coins supérieur de l’écran ne se fera donc pas d’une seule main, ou alors il faudra faire un peu de gymnastique. Mais cela le rend assez bon pour de la consommation de contenu.

Ce smartphone est assez fin et léger, il ne pèse que 175 grammes grâce à un matériau assez souvent utilisé pour des smartphones à ce prix, c’est-à-dire du plastique. Il a néanmoins l’air assez solide une fois en main. Ce smartphone ne propose pas de certification IP garantissant une résistance à l’eau.

DSC04989

Le dos est en plastique et possède une finition mate très agréable au toucher avec des bords arrondis qui ne rentrent pas dans la paume de la main. Le revêtement fait bien le job pour ce qui est de cacher les traces de doigts. Seul petit bémol, les inscriptions qui surplombent le logo au dos du smartphone sont en relief et trahissent quelque peu l’expérience agréable que l’on a lorsque l’on tient le smartphone en main.

Ce revêtement a beau être plutôt plaisant en main, il rend également le téléphone légèrement plus glissant. Mais pas de crainte à avoir, Vivo fournit ici une coque de protection dans la boîte du smartphone.

Vivo Y76 5G
L’écran du Vivo Y76 5G // Source : Anthony Wonner – Frandroid

On retrouve, à l’arrière, un bloc photo rectangulaire dans le coin supérieur gauche comprenant 3 capteurs, disposés ensemble sur une petite surélévation en verre qui donne du cachet au tout. Le bloc photo ne ressort pas trop du châssis du smartphone, mais le fait tanguer quand on appuie sur le côté opposé aux capteurs lorsqu’il est posé à plat sur une table.

Les tranches sont elles aussi en plastique et affichent un revêtement brillant qui s’emploie à ne pas trop montrer les traces de doigts, mais qui est tout de même plus salissant que le dos. La finition du téléphone que nous avons ici est la version Bleu Aurore qui propose un ton azur avec des reflets rouge orangé, parfois verts, inspirés des aurores boréales et qui lui donnent un look assez unique.

Vivo Y76 5G
Paramètres rapides du Vivo Y76 5G // Source : Anthony Wonner – Frandroid

Le bouton de volume ainsi que celui de déverrouillage sont tous les deux placés sur la tranche droite du smartphone et sont bien accessibles même à une main, bien que l’on puisse les confondre au début si l’on n’est pas habitué à les avoir dans cette disposition.

Le bouton d’alimentation renferme un capteur d’empreintes qui s’avère être très réactif à l’usage. En bas du smartphone, on retrouve un port USB-C pour la recharge ainsi qu’un haut-parleur mono et une prise jack. L’emplacement SIM se situe au-dessus du smartphone avec la possibilité d’y accueillir deux SIM ou bien une SIM et une carte SD pour étendre le stockage.

Logée à l’avant, on va retrouver une caméra selfie dans l’encoche en forme de goutte d’eau assez petite. Elle est surplombée par le haut-parleur servant à passer les appels. Pas de caméra en poinçon ici, le constructeur opte pour un design un peu moins récent. L’écran du smartphone arbore des bordures assez fines sauf pour le bord inférieur qui affiche un menton d’environ 6 mm.

Vivo Y76 5G
L’encoche du Vivo Y76 5G // Source : Anthony Wonner – Frandroid

Ce n’est qu’un ou deux millimètres de plus qu’un Pixel 6 par exemple, mais cela suffit à le remarquer légèrement plus, surtout lorsque l’on consomme du contenu en mode paysage, sans être toutefois trop gênant. Ce smartphone dispose donc d’un design assez classique, un peu trop même, si ce n’est sa couleur et le module caméra qui lui apportent un brin de fraîcheur.

Le Vivo Y76 5G réussi donc à proposer un design assez réussi avec de belles finitions, et une couleur qui attire l’œil au dos bien que son design redevienne très conventionnel une fois revenu sur la face avant. Cela a le mérite de fonctionner sans être transcendant, d’autres smartphones prennent davantage de risques sur le même segment tarifaire.

Vivo Y76Écran

À l’avant, nous avons droit à un écran LCD Full HD+ de 6,58 pouces assez massif avec des bordures plates tout en simplicité qui offre une résolution de 401 ppp. Il propose une luminosité qui monte jusqu’à 460 nits, c’est suffisant pour une utilisation en intérieur, mais dès qu’il s’agira de l’utiliser en plein soleil, la tâche s’avèrera déjà plus complexe.

Cet écran LCD atteint d’après nos tests une luminance de 443 cd/m2, ce qui reste dans le même ordre de grandeur par rapport à ce qu’annonce le constructeur. Néanmoins, on va avoir des concurrents qui, même en utilisant une technologie naturellement moins lumineuse comme l’OLED, arrive à afficher un score largement plus haut au niveau de la luminosité comme avec le Redmi Note 11 Pro. Il y a donc un réel effort à faire de ce côté-là.

La technologie LCD est également un choix beaucoup moins alléchant à l’heure où la concurrence passe de plus en plus à l’OLED pour le même prix. Cet écran au ratio 20:9 ne dispose pas du taux de contraste et des noirs profonds d’un écran OLED, mais arrive tout de même à restituer de belles images et s’avère être très bon lorsqu’arrive l’heure de consommer des vidéos ou de jouer à un jeu. Avec le logiciel CalMAN Ultimate de Portrait Displays, nous avons ainsi mesuré un contraste de 1201:1 pour cette dalle avec un delta E moyen sur le DCI-P3 équivalent à 3,09 en mode standard, ce qui est excellent pour un tel écran, car en dessous de 3, il faut réellement l’œil d’un expert pour voir de potentiels défauts. Cet écran s’avère donc être très bon en ce qui concerne la restitution des couleurs, ce qui est généralement un point où les écrans LCD performent bien. Il arrive à couvrir 145 % du spectre sRGB et 97,6 % du spectre DCI-P3. Pour faire simple, il offre des nuances de couleurs très larges pour un tel écran.

Vivo propose ici 3 modes différents pour calibrer les couleurs : standard, professionnel et lumineux. Le premier étant activé par défaut. Vous pouvez également régler vous-même manuellement la température des couleurs au besoin. Mais on vous conseillera de garder le mode standard activé qui, selon nous, est celui qui rend les images les plus fidèles. L’écran ne dispose pas d’un taux de rafraîchissement élevé et se contente du minimum avec du 60 Hz sans que cela ne vienne affecter l’usage au quotidien. Si vous êtes venu chercher quelque chose d’incroyable, il faudra repasser. Si vous êtes un gamer, cet écran n’est probablement pas non plus fait pour vous à l’heure où certains jeux commencent à proposer une compatibilité 90 Hz voir 120 Hz pour certains modèles.

Vivo Y76Logiciel

Ce smartphone tourne sous Android 12 avec l’interface FunTouch OS 12 qui ressemble un peu à de l’Android pur avec quelques petites modifications esthétiques. Précisons que l’appareil nous a été livré sous Android 11 et que nous avons donc dû lancer une mise à jour, mais celle-ci semble aujourd’hui pleinement déployée.

On retrouve sur l’interface un widget destiné à la lecture musicale directement installé sur la seconde page des applications.

L’interface propose également un mode Ultra Jeu qui permet d’avoir rapidement accès à un panneau de réglages que l’on fait glisser depuis le côté pour afficher des raccourcis utiles pendant une partie de jeu, ce qui est assez pratique. Un mode à une main est également disponible si vous souhaitez atteindre rapidement une zone de l’écran, il vous suffit d’effectuer un aller-retour très rapide entre le bord et le milieu de l’écran. L’interface propose également des actions rapides avec l’écran éteint en restant appuyé sur la touche de réduction du volume.

Vous pouvez aussi utiliser l’écran de manière fractionnée pour avoir deux applications en simultané en balayant l’écran vers le haut avec trois doigts.

L’interface tourne de manière fluide, mais certaines animations accusent une certaine lourdeur comme celle du tiroir d’applications. Ce n’est rien de trop préjudiciable à l’expérience globale. Il est également possible de désactiver les animations dans les réglages si on le souhaite pour rajouter un peu de fluidité supplémentaire.

On retrouve également dans l’interface quelques bloatwares avec des apps préinstallées comme iManager, une application qui vous permet d’optimiser les performances de votre smartphone en gérant l’espace de stockage et en scannant les applications du téléphone à la recherche d’un quelconque virus. Ou encore Easyshare, une application censée faciliter le partage de fichiers entre smartphones. Facebook, TikTok ou encore Booking.com figurent elles aussi parmi d’autres applications déjà présentes lors du premier allumage…

On aurait préféré que l’on nous demande notre avis pour certaines, d’entre elles, mais le fait est qu’elles sont présentes. Le smartphone est compatible avec le DRM Widevine L1 pour permettre la lecture de contenu en HD sur les plateformes de sVOD, ce qui est un bon point.

Vivo Y76Audio

Ce smartphone n’offre qu’un son mono. L’unique haut-parleur placé en bas de l’appareil est facilement bouché avec la paume de la main et dans le cas où vous ne feriez pas attention à la manière dont vous tenez le smartphone, le son sera étouffé. Il faut donc faire attention à la façon dont vous le tenez en regardant des vidéos ou des séries Netflix par exemple.

Le son qui sort du téléphone au volume maximal est plutôt correct alors qu’il n’y a ici qu’un seul haut-parleur, mais il ne devient vraiment audible qu’au-dessus de 50 % de volume. On n’aura pas droit à une quelconque spatialisation de l’audio ici et le niveau de détail reste assez faible dans l’ensemble. Le smartphone arrive tout de même à proposer un son sans trop de distorsion à haut volume. Si cela ne vous suffit pas, vous pourrez opter pour les écouteurs fournis dans la boîte utilisables avec la prise jack du Vivo Y76 ou pour des écouteurs sans fil par exemple.

Vivo Y76Performances

Ce smartphone embarque avec lui 128 Go de stockage et 8 Go de RAM. Vivo ne lésine pas sur les spécifications et propose une configuration solide pour faire tourner son smartphone. La marque vous permet également de disposer de 4 Go de RAM virtuelle supplémentaires (en allant puiser dans le stockage du téléphone). Il dispose ici d’une puce MediaTek Dimensity 700, la même puce milieu de gamme que sur le Y72 qui prend en charge beaucoup d’applications sans trop de problèmes. Ce SoC gravé en 7 nm offre des performances suffisantes au quotidien dans de nombreuses tâches et permet au smartphone de ne jamais vraiment avoir à ralentir. J’ai pu tout de même avoir quelques bugs durant mon utilisation qui m’ont obligé à redémarrer certaines applications de temps à autre. On remarque également une chose après quelque temps d’utilisation : le smartphone ne chauffe jamais vraiment et reste à une température correcte, quelle que soit la tâche effectuée, ce qui est assez agréable.

Modèle Vivo Y76 Xiaomi Redmi Note 11 Pro 5G OnePlus Nord CE 2
AnTuTu 9 360226 396572 432773
AnTuTu CPU 102650 121444 118932
AnTuTu GPU 84468 100969 121073
AnTuTu MEM 73788 66305 87264
AnTuTu UX 99320 107854 105504
PC Mark 3.0 6852 10426 8144
3DMark Slingshot Extreme N/C 2910 3732
3DMark Slingshot Extreme Graphics N/C 2760 4066
3DMark Slingshot Extreme Physics N/C 3592 2898
3DMark Wild Life 1179 1194 2017
3DMark Wild Life framerate moyen 7.10 FPS 7.20 FPS 12.10 FPS
GFXBench Aztec Vulkan/Metal high (onscreen / offscreen) 7.9 / 5.2 FPS 12 / 8.2 FPS 13 / 9.3 FPS
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen) 12 / 15 FPS 17 / 20 FPS 20 / 24 FPS
GFXBench Manhattan 3.0 (onscreen / offscreen) 34 / 39 FPS 41 / 48 FPS 51 / 61 FPS
Lecture / écriture séquentielle 972 / 202 Mo/s 498 / 476 Mo/s 987 / 841 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire 53414 / 58464 IOPS N/C 57312 / 53638 IOPS

Voir plus de benchmarks